La rentrée est une période propice à la remise en question : bilans, déménagements, choix importants sont pris par milliers chaque année à la même période. Après la rupture bienvenue des vacances, c’est le dur retour au travail – et l’heure de résoudre des questions laissées un moment en suspens. ‘Pourquoi est-ce que je travaille encore dans cette entreprise ? Pourrais-je changer de métier ? Quelles sont mes possibilités ?’

 

Changer de métier : oui, mais pas sur un coup de tête

Se lancer à nouveau dans une recherche d’emploi équivaut à sauter dans le grand bain sans bouée ni maillot. Le marché du travail étant ce qu’il est en France, les diplômes sont dévalués et les employés de moins en moins sûrs d’eux-mêmes et de leurs compétences.

La première étape avant de changer de métier consiste à lister tout ce que l’on sait faire, qu’on l’ait appris dans le domaine professionnel ou pas. On serait surpris de tout ce dont est capable un bénévole, une mère au foyer ou simplement un passionné. Le bilan de compétences, effectué par des professionnels ou par nos soins, aide à ne pas commettre d’erreur d’aiguillage.

 

Changer de métier : quitter le salariat ?

L’obstacle suivant consiste à trouver le métier qui correspond à notre savoir-faire et à nos aspirations. Les français s’éloignent lentement mais sûrement du modèle classique de l’entreprise et de la carrière en ligne droite. Changer de métier fait aujourd’hui partie du cours normal de la vie professionnelle.

Ces dernières années, un autre bouleversement a modifié en profondeur l’économie : la percée inouïe  du travail indépendant. Nombre de salariés en quête de flexibilité et d’épanouissement personnel y ont trouvé une solution sur mesure. Les parents ont désormais plus de temps pour s’occuper des enfants, les soutiens de famille pour soigner leurs proches,  les travailleurs en horaires décalés y trouvent leur compte…

Cependant la grande majorité des français reste rassurée par la relative protection offerte par le cadre de l’entreprise (même si celui-ci va en s’amenuisant). Pour ceux-ci, changer de métier et accéder à une nouvelle forme de travail reste néanmoins possible, grâce à une solution intermédiaire : le télétravail.

be-coworking-paris-17-article-changer-de-metier-2

Le ‘home office’ grignote du terrain d’année en année : les employeurs commencent à comprendre l’avantage de donner une plus grande liberté aux salariés en leur permettant de travailler à domicile. C’est un argument de fidélisation puissant, qui offre des avantages aux deux partis.

Mais si le monde travail évolue vers une plus grande modularité, reste un obstacle à franchir une fois la liberté conquise : l’isolement.

 

Changer de métier : libre oui, mais pas seul

Certains hésitent encore à se lancer à leur compte à cause de la solitude administrative et professionnelle qui semble se refermer sur le travailleur indépendant. Plus de structure, plus de hiérarchie pour nous dire quoi faire. Plus de circuits tout tracés à emprunter, ou de collègues avec lesquels discuter à la machine à café… Et une claustrophobie naissante. «  Je ne pourrais jamais rester enfermée chez moi pour travailler », affirme catégoriquement Marie, salariée à paris.

D’autres craignent les investissements nécessaires. Rappelons que le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas la déduction de charges…

Comment éviter que le choix de changer de métier ne devienne pas un cauchemar social et financier ?

be-coworking-paris-17-article-changer-de-metier

Coworking : le cadre adapté à votre reconversion

Et s’il existait un moyen d’être son propre patron et de bénéficier des avantages d’une structure stable ? Une solution de bureau équipé, auquel on pourrait se rendre à nos propres horaires ? Créées par des entrepreneurs qui avaient les mêmes besoins, les structures collaboratives organisent peu à peu le monde des indépendants. Bureaux partagés, cafés wifi, espaces de coworking ouvrent à une vitesse exponentielle dans les grandes villes.

Grâce à ces espaces où les entrepreneurs se retrouvent pour créer une communauté efficace et conviviale, changer de métier devient dès lors un risque calculé. Au lieu de se débrouiller seul chez soi, on se rend dans un cadre de travail agréable et design où l’on peut :

  • Etre en contact avec un réseau professionnel qui rassemble des compétences variées et pointues
  • Partager des moments agréables autour d’un café
  • Bénéficier d’outils de travail, de formations et de conseils adaptés à son projet

Que l’on en soit à la phase de réflexion, au tout début du développement ou en cours de structuration, le coworking est un précieux espace de ventilation qui favorise la circulation d’idées et le développement des projets de vie. Il permet de conserver son autonomie et sa flexibilité tout en fournissant le cadre rassurant et modulable. La communauté se met volontiers au service de celui qui sait en utiliser toutes les ressources.

 

Pour venir boire un café et parler de votre changement de métier,  contactez-nous 😉

09 50 05 19 19

http://be-coworking.fr/espace/la-jonquiere/